LES ARTISTES en 2017




         Lorenzo Gatto, violon

 

Né à Bruxelles (Belgique) en décembre de 1986, Lorenzo Gatto commence l'étude du violon à l'âge de 5 ans. Dès l'âge de 12 ans, il intègre le Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles dans la classe de Véronique Bogaerts où, il obtient à 17 ans, le diplôme supérieur de violon avec la plus grande distinction. Il se perfectionne ensuite auprès de Herman Krebbers aux Pays-Bas et de Augustin Dumay à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth. Lorenzo Gatto étudie actuellement à la Kunstuniversität de Craz et au Conservatoire de Vienne dans la classe de l'éminent pédagogue Boris Kuschnir.

2ème Prix et Prix du Public au prestigieux Concours Musical International Reine Elisabeth 2009, son talent a aussi été récompensé par de nombreux autres prix dont le 1er Prix et Prix du Public au Concours International RNCM de Manchester (à 18 ans) et le 1er Prix au Concours International Andrea Postacchini en Italie (à 16 ans). 
Dès l'âge de 12 ans, Lorenzo Gatto a été invité à jouer sur des scènes de renom telles que le Palais des Beaux Arts (Bozar) et Flagey à Bruxelles, la Philharmonie à Luxembourg, la salle Cortot à Paris, le Bridgewater Hall à Manchester, ... ainsi que dans les festivals de toute l'Europe. Il enrichit son expérience en jouant avec de nombreux orchestre, notamment avec le BBC Philharmonic Orchestra (sous la direction de V. Sinaisky), l'Orchestre National de Belgique (sous la direction de G. Varga), l'Orchestre Royal Philharmonique de Flandres (sous la direction de P. Herreweghe), l'Orchestre Philharmonique de Luxembourg (sous la direction de E. Kivrine), le Charlemagne Orchestra, le Brussels Philharmonic Orchestra, l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie,... et bien sûr par les diverses rencontres qu'il fait avec des grands musiciens tels que Herman Krebbers, Seiji Ozawa, Midori, Zakhar Bron, Salvatore Accardo, Viktor Pikayzen, Julian Rachlin, ...

Récemment, Lorenzo Gatto a enregistré des œuvres d'Enescu et Martinu sous le label Fuga Libera avec le pianiste Milos Popovic, ainsi que les trios à cordes et « La truite » de Schubert pour UT3-Records.
Elu « rising star » 2010-2011, Lorenzo Gatto se produira prochainement sur les plus grandes scènes européennes, dont le Birmingham Symphony Hall, la Cité de la Musique à Paris, le Wiener Musikverein, le Concertgebouw d'Amsterdam, ainsi qu'à Barcelone, Baden Baden, Hambourg, Cologne, Luxembourg, Athènes, etc.

Musicien engagé, Lorenzo Gatto a cofondé en 2007 l'asbl Cl4ssiK, dans le le but de sensibiliser les jeunes à la musique classique. Une tournée dans ce cadre a d'ores et déjà été programmée en 2010 et 2011.

 


          L’Orchestre Philharmonique Royal de Liège

 

Orchestre de Liège

 

OPRL 2013 (c) Alain Vande Crane

Directeur musical: Christian Arming

Créé en 1960, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège (OPRL) est la seule formation symphonique professionnelle de la Belgique francophone. Soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles (avec le concours de la Loterie Nationale), la Ville de Liège, la Province de Liège, l’OPRL se produit à Liège, dans le cadre prestigieux de la Salle Philharmonique (inaugurée en 1887), dans tout le pays (à Anvers, Bruxelles, Charleroi, Hasselt, Namur, Saint-Hubert, Saint-Vith, Verviers, Virton...) et dans les grandes salles d'Europe (Amsterdam, Paris, Vienne, Espagne, Suisse, France...). Sous l’impulsion de son fondateur Fernand Quinet et de Directeurs musicaux comme Manuel Rosenthal, Paul Strauss, Pierre Bartholomée, Louis Langée ou Pascal Rophé, l’OPRL s’est forge une identité sonore au carrefour des traditions germanique et française. À une volonté marquée de soutien à la création, de promotion du patrimoine franco-belge, d’exploration de nouveaux répertoires s’ajoute une politique discographique forte de plus de 80 enregistrements, la plupart récompensés par de nombreux prix et des distinctions internationales.

Christian Arming, Directeur musical depuis septembre 2011, pousse les feux de l’excellence et élargit les horizons de l’OPRL a tout le répertoire classique et romantique en donnant à l'Orchestre une nouvelle perspective dans le paysage européen. Depuis près de 15 ans, l’OPRL a pris le parti d’offrir le meilleur de la musique au plus grand nombre, avec des formules originales comme les Music Factory, les Samedis en famille ou les Concerts du chef. L’ambition de l’Orchestre est de porter la musique toujours plus près des nouveaux publics à fidéliser et toujours plus loin en sa qualité d’ambassadeur culturel de la Belgique. L'OPRL est également soucieux de son rôle citoyen tout au long de l'année, en allant vers des populations plus éloignées de la culture classique. Ses saisons permettent d’inscrire des collaborations importantes et régulières avec les autres formations orchestrales de Belgique ou d’Europe, les conservatoires de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Chapelle Reine Élisabeth de Belgique, les Jeunesses Musicales et tous les acteurs culturels majeurs du quotidien.

 



         David Reiland, chef d'orchestre

 

Karel Deseure

Né en Belgique, le chef d'orchestre David Reiland est directeur musical et artistique de l'Orchestre de Chambre du Luxembourg depuis septembre 2012 et directeur musical de l'Ensemble Contemporain "United Instruments of Lucilin" depuis décembre 2009. A Saint Etienne il entame sa deuxième saison en tant que «Premier Chef Invité» et conseiller artistique a l´Opéra Théâtre de Saint-Etienne.

Diplômé en direction d'orchestre et en composition au Conservatoire de Bruxelles, au Conservatoire de Paris et au "Mozarteum" de Salzbourg, David Reiland a poursuivi ses études auprès de Dennis Russel Davies, lequel l’a invité à l’assister sur de nombreux projets avec le Mozarteum Orchester à Salzbourg, notamment la direction de l’intégrale des symphonies de Léonard Bernsteien. David Reiland a poussé ses études de direction d’orchestre auprès de Mariss Jansson, Bernard Haitink ainsi que Jorma Panula et Peter Gülke. En octobre 2012, David Reiland est nommé chef-assistant de l’Orchestra of the Age of Enlightenment et collabore depuis avec Sir Simon Rattle, Sir Mark Elder, Vladimir Jurowski et Sir Roger Norrington, tant aux Royaumes-Unis qu´à l´étranger.

En 2006 David Reiland a dirigé Carmen à l’Opéra de Massy et en 2012 également au Théâtre du Bolshoï de Moscou. Très apprécié pour ses interprétations de Mozart, il a conquis presse et public à Saint Etienne en 2014 avec « La Flûte Enchantée » et « Clemenza di Tito » ainsi qu’à Paris avec lepremier opéra de Mozart : « Mitridate, re di ponto », dont le succès était tel que la Philharmonie en coproduction avec le CNSDM lui confient la création de « L’Illiade l’Amour » de Betsy Jolas en mars 2016. A Saint Etienne il dirigera – après une Tosca très remarquée par la presse française – la saison prochaine le « Dialogue des Carmélites », à l’Opéra de Lausanne la « Belle Hélène » et à l’Opéra de Leipzig une redécouverte d’envergure : « Le Cinq Mars » de Gounod.

En juin 2012, il dirige la création mondiale de "The Raven", monodrame pour mezzo-soprano (Charlotte Hellekant) et ensemble (Lucilin) de Toshio Hosokawa, production qu’il a portée depuis notamment au Concertgebouw d’Amsterdam et au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris. A la tête de l’Ensemble Lucilin, il grave différents enregistrements dont un CD consacré aux oeuvres compositeur Alexander Müllenbach. Avec l’Orchestre de la Radio de Munich un programme monographique des œuvres de Benjamin Godard  (Symphonie N° 2, Symphonie Gothique, 3 Morceaux) qui sort en mars 2016.