AVANT PROPOS

 

Pendant vingt ans, l’Eté musical d’Horrues s’est inscrit dans les temps forts de la vie culturelle belge, en Hainaut.
Chaque année, en juin, le public a eu rendez-vous avec les plus grands musiciens dans ce lieu magique qu’est l’église Saint-Martin d’Horrues.

Né du plus fou de tous mes rêves, né dans ma tête en 1989, j’ai créé le festival d’Horrues en 1993. Avec l’aide du pianiste Mikhaïl Rudy, qui en a été le directeur artistique durant les trois premières années, avant de me confier ce rôle, que j’ai assumé avec bonheur durant dix-sept années. La belle église romane Saint-Martin d’Horrues en était le berceau.

En 1998, j’y adjoins un concert symphonique en l’église Saint Géry de Braine-le-Comte, très belle elle aussi et idéale pour ces concerts. Durant dix ans, de grands moments de beauté et de musique à Braine-le-Comte également, principalement grâce à  Louis Langrée et à l’Orchestre Philharmonique de Liège.

En 2009, frappé par la crise économique, le festival est durement éprouvé.
Pour assurer sa continuité, il passe à quatre concerts au lieu de sept, mais garde son image de marque de qualité extrême.
Dans ce contexte, il fallut bien faire l’impasse sur ce beau concert à Braine-le-Comte ainsi que sur deux autres concerts à Horrues.

En 2010 et en 2011, les choses se stabilisent, se réorganisent, et le festival affichera cinq concerts de piano  et de musique de chambre à Horrues.

En 2012, vingtième édition !
A cette occasion, j’ai décidé d’offrir à nouveau aux brainois et au public du festival un grand concert symphonique à Braine-le-Comte et de renouer avec cette tradition culturelle que beaucoup regrettaient.
Grâce au partenariat de la Ville de Braine-le-Comte en 2012, c’est l’Orchestre Philharmonique  Royal de Liège qui, avec un immense plaisir, a renoué avec cette tradition dans deux concertos pour piano de Beethoven – le 1 et le 5- interprétés et dirigés du piano par un grand beethovénien : François-Frédéric Guy.
Une de nos toutes grandes phalanges belges, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, et ce merveilleux pianiste François-Frédéric Guy, qui réalisa ce soir-là un rêve en dirigeant pour la première fois du piano.

Un concert de toute beauté, le piano au sommet ! L’Orchestre de Liège dynamisé lui aussi, une complicité extraordinaire entre les musiciens de l’orchestre et le pianiste.
Enthousiasme violent du public qui reçoit et partage la musique et qui réserve une gigantesque ovation aux musiciens.

Après ce très beau vingtième anniversaire, d'un festival créé en 1993 autour du piano, l'Eté musical d(Horrues est devenu en 2013 l'Eté Musical et s'est recentré à Braine-le-Comte avec un concert symphonique en l'Eglise Saint-Géry.

En 2013, Beethoven encore : l’Orchestre Philharmonique de Liège et le pianiste François-Frédéric Guy dirigeant du piano les concertos numéros 2 et 4. Et toujours le même enthousiasme et la même ovation du public.

En 2014, un tout beau concert également. Schubert - Mozart.
Tellement émue par le récital Schubert-Schumann donné à Horrues en 2012 par le jeune pianiste français Adam Laloum (salué également par Nicolas Blanmont dans la Libre Belgique), c’est lui que j’ai invité à Braine-le-Comte avec l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, dirigé par Frank Braley tout fraîchement nommé Directeur musical de l’Orchestre.

Deux tout grands pianistes réunis, l’un à la direction de l’orchestre, dirigeant l’autre au piano.
Franck Braley, Premier Prix et Prix du Public au Concours Reine Elisabeth 1991.
Adam Laloum Premier Prix et Prix du Public au Concours Clara Haskil en 2009.

Les deux pianistes jouèrent aussi la Fantaisie en fa mineur pour piano à quatre mains de Schubert…  

En 2015, un concert sous le signe de la découverte, bien en ligne de ce que j'ai maintes fois proposé à Horrues: l’Orchestre de Chambre Nouvelle Europe, direction Nicolas Krause, un orchestre qui rassemble de jeunes musiciens européens qui partagent une approche musicale et une exigence technique exceptionnelles, et Marie Hallynck, notre grande violoncelliste belge, dans un programme intitulé « Violoncelle virtuose ».

En 2016, Lorenzo Gatto, notre merveilleux violoniste belge, deuxième Prix et Prix du Public au concours Reine Elisabeth 2009, accompagné par l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, dirigé par le jeune belge Karel Deseure.

2017, la 25ème année et la 10ème fois que l'OPRL vient jouer à Braine-le-Comte.
Pour ce double anniversaire, Lorenzo Gatto, violon - le public en redemande ! - et l'OPRL sous la direction du chef belge David Reiland.

 

Alliant la qualité des artistes, de la programmation, du public, à la richesse patrimoniale et à la beauté de l’église Saint-Géry de Braine-le-Comte, l’Eté musical occupera toujours une place phare dans le paysage culturel du Hainaut, de la Wallonie, de la Belgique.

 

Anne-Marie Potvin